Il n'est pas facile d'expliquer une création abstraite. Elle n'a d'ailleurs pas forcément besoin d'être expliquée. Si elle déclenche une réaction, un sentiment, une attention, son existence se justifie déjà.

Si néanmoins j'essaie de parler de ma démarche créative, c'est plutôt pour en traduire le message, pour exprimer les idées qui me conduisent.

Tout est lié. Absolument tout est lié. Je travaille autour de ce message fondamental...

Tout est lié. Nos actes et leurs conséquences, bien sûr.

Mais aussi le visible et l'invisible. Le connu et l'inconnu...

Ainsi, le jeu des matières, des absences de matières et des transparences parle de ce qui se voit, de ce qui ne se voit pas, de se qui se devine, de ce que l'on sait, de ce que l'on ne sait pas...

Tout est lié. Le Minéral, le Végétal, l'Animal...

Pierres et plumes, métal et cuir, herbes et verre...

Au coeur de mon travail : la céramique. Car cette matière première elle-même symbolise le lien universel : l'argile, le grès, rassemblent les quatre éléments. La TERRE, en premier lieu, puis l'EAU qui lui donne la consistance requise, puis l'AIR qui sèche et rend solide, et enfin le FEU qui fige la pièce par les cuissons. Et le travail de céramiste intègre le monde humain au reste, créant du sens...

Tout est lié. La vie et la mort...

Dans l'emploi de parties d'animaux morts, d'os, je veux dire la nécessité de renouer avec "l'autre côté de la vie". Donner la vie, c'est donner la mort, mais notre société refuse cette évidence. Je pense qu'elle se trompe, que nous devons retrouver le contact avec le macabre, avec le funèbre... C'est vital, et non funeste !

Mes matières mortes sont ramassées dans la nature. Je veux leur rendre hommage en les montrant ainsi parées...

Mes tissages se veulent...métissages !

Ils symbolisent l'alliance des contraires. Ils veulent rendre hommage à la Nature dans sa globalité et sa complexité, à travers tous ses règnes et tous ses possibles...